Hernie inguinale

Il s’agit d’une hernie congénitale à paroi normale par opposition à la hernie de l’adulte ou du sujet âgé qui est une hernie acquise de pulsion ou de faiblesse.

Elle correspond à l’extériorisation des viscères abdominaux qui emprunte le canal inguinal. Il s’agit le plus souvent de l’intestin grêle mobile, parfois de l’appendice qui glisse avec le canal péritonéo-vaginal ou de l’ovaire chez la fille. L’histoire naturelle de cette anomalie est dominée par le risque d’étranglement qui traduit une souffrance de l’intestin bloqué dans le canal inguinal.

Le diagnostic est habituellement aisé reposant sur les constatations d’un examen clinique soigneux.

Trois tableaux cliniques peuvent individualisés :

o La hernie inguinale du garçon

o la hernie inguinale étranglée

o la hernie de l’ovaire.

*Dans le premier cas, la hernie inguinale se présente sous la forme d’une tuméfaction plus ou moins ferme inguinale ou inguino-scrotale qui peut être permanente ou intermittente apparaissant lors des poussées abdominales secondaires à des efforts de toux ou cris. Cette masse est indolore,spontanément réductible ou facilement réduite par des manœuvres simples à apprendre aux parents. Parfois le diagnostic est moins évident, l’examen est gêné par le pannicule adipeux ou bien la hernie est de petit volume difficilement perceptible.

*L’étranglement herniaire est un mode de révélation fréquent d’une hernie (plus d’une fois sur deux) ou la complication à craindre d’une hernie surveillée ou négligée. La région inguinale est alors déformée par une tuméfaction douloureuse inflammatoire, qui ne se réduit plus ou pas spontanément ou lors des manœuvres habituelles. L’enfant se plaint parfois, s’agite ou vomit ce qui peut témoigner d’une occlusion intestinale. L’intestin bloqué dans le canal inguinal peut se perforer. En effet, l’anse intestinale étranglée par le collet inextensible de l’orifice inguinal s’oedématie gênant le retour veineux puis artériel créant une ischémie de l’intestin puis sa nécrose. Il ne faut pas oublier aussi l’ischémie testiculaire contemporaine de l’étranglement herniaire.

Cet étranglement est une urgence qui nécessite une hospitalisation rapide en milieu spécialisé pour une réduction ou une intervention.

*Ces deux tableaux cliniques peuvent être rencontrés chez la fillette. Parfois on peut mettre en évidence une hernie de l’ovaire. Elle se traduit cliniquement par une petite masse oblongue, de la taille d’une amende, indolore située au niveau de l’aine qui peut être permanente ou intermittente. Devant une hernie de l’ovaire bilatérale, il faut évoquer la possibilité d’un testicule féminisant exceptionnel. Parfois, cette tuméfaction est très douloureuse, inflammatoire, fixée et irréductible évoquant une torsion de l’ovaire. Une intervention chirurgicale s’impose alors, en urgence, pour sauver l’ovaire et sa trompe.